En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Disney : Bob Iger remporte une victoire décisive face aux actionnaires activistes

Écrit par le 4 avril 2024


[ad_1]

Les actionnaires de Disney ont tranché. Bob Iger vient de remporter une bataille décisive contre des actionnaires activistes, qui voulaient s’inviter au sein de son conseil d’administration. Le charismatique PDG, de retour à la tête de Disney depuis novembre 2022, est parvenu à imposer les douze nouveaux administrateurs qu’il avait choisis, « par une large majorité ».

Selon les médias américains, 75 % des actionnaires ont voté en faveur de cette liste. Bob Iger lui-même, qui siège lui aussi au conseil, aurait remporté 94 % des voix, selon Deadline . L’investisseur Nelson Peltz, qui voulait imposer ses recettes au géant californien, n’a reçu que 31 % des suffrages. Il n’aura donc pas de siège au conseil d’administration.

La victoire de Bob Iger devrait lui laisser le champ libre pour redresser le géant californien. L’empire construit il y a 100 ans par Walt Disney traverse une passe difficile, entre des revenus de la télévision traditionnelle en chute libre et des services de streaming qui ne sont toujours pas rentables. Seuls ses parcs d’attractions, ses croisières et ses produits dérivés attirent toujours plus de fans.

« Maintenant que cette bataille qui nous distrayait est derrière nous, nous avons hâte de nous consacrer à 100 % à nos priorités principales : la création de valeur et la croissance pour nos actionnaires et l’excellence créative pour nos clients », a commenté Bob Iger.

Réduction des coûts

Pendant la pandémie, l’action Disney s’était envolée. Les marchés espéraient que les confinements successifs doperaient les recettes de ses services de streaming. Mais l’action est retombée face aux pertes persistantes de ces plateformes, et à la performance médiocre de Bob Chapek, qui avait remplacé Bob Iger juste avant le premier confinement.

Depuis son retour, Bob Iger a cherché à réduire les coûts, conformément aux prescriptions des activistes, tout en s’efforçant d’exercer un plus grand contrôle sur les décisions créatives au coeur de l’empire Disney. Avec un certain succès, aux yeux des marchés financiers. L’action Disney a décollé de 31 % cette année.

Le PDG a profité de sa victoire pour mettre en avant une programmation « incroyablement solide » cette année, avec des films comme « Mufasa », « Inside Out 2 » ou encore « Deadpool & Wolverine ». Il a également évoqué d’autres défis en cours, dont l’intégration de la plateforme de sports ESPN dans l’application Disney+.

Quel successeur ?

Pour soigner la marque Disney, Bob Iger mise sur des partenariats. Le géant s’est allié avec ses rivaux, Fox et Warner, pour proposer une plateforme de streaming consacrée aux sports. Dans les jeux vidéo, il investit 1,5 milliard de dollars pour proposer des expériences signées Disney aux fans de Fortnite. Enfin, il s’associe avec Taylor Swift, qui constitue à elle seule une marque mondiale , avec la diffusion de son film « The Eras Tour » sur Disney+.

Maintenant qu’il a repoussé les attaques de Nelson Peltz et de Jay Rasulo, un ancien directeur financier de Disney allié aux activistes, le patron de 71 ans doit se consacrer à préparer sa succession. Son remplacement par Bob Chapek en 2020 s’est soldé par un fiasco. Il doit désormais montrer aux marchés financiers qu’il a appris de ses erreurs, et qu’il est capable de laisser les rênes de l’entreprise à la bonne personne.

[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *