En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


« Il y a encore beaucoup de préjugés sur les personnes séropositives », regrette le réalisateur et ancien militant d’Act Up Robin Campillo

Écrit par le 23 mars 2024


[ad_1]

Le réalisateur du film « 120 battements par minute » s’exprime vendredi sur franceinfo, à l’occasion du début de la trentième édition du Sidaction.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Le réalisateur Robin Campillo, en septembre 2023. (ANDER GILLENEA / AFP)

« Il y a encore beaucoup de préjugés sur les personnes séropositives ou vivant avec le VIH », regrette vendredi 22 mars sur franceinfo Robin Campillo, réalisateur du film 120 battements par minute sorti en 2017, dans lequel il aborde ses années de militantisme dans l’association Act Up Paris. La 30ème édition du Sidaction débute vendredi 22 mars et doit durer jusqu’à dimanche. Actuellement en France, 200 000 personnes vivent avec le VIH.

Robin Campillo regrette d’autant plus ces préjugés que « des révolutions dans le traitement et la prévention » ont eu lieu depuis le début du combat contre le sida. Il revient ensuite sur ses premières années de militant : « Quand on était à Act Up on n’aurait jamais imaginé qu’un jour on en arriverait aux traitements comme ceux d’aujourd’hui et à tous ces outils qu’on a actuellement ». 

Questionné sur le fait de savoir si on a progressé il répond : « Je pensais qu’on avait progressé mais quand je vois les chiffres des associations ou du Sidaction sur l’ignorance qui est revenue » il admet avoir un doute. Pour lui, il faut continuer de communiquer : « Moins il y a de communication, plus l’ignorance revient ».



[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *