En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


Pic de chaleur ce week-end en France : des températures jusqu’à 30°C, où fera-t-il le plus chaud ?

Écrit par le 4 avril 2024


Les températures vont grimper en France par le sud pour atteindre un pic ce samedi 6 avril 2024 sur une grande partie du pays. Les prévisions.

Météo France est remonté dans les archives et a retrouvé quelques températures à plus de 30°C à cette période de l’année : le 25 mars 1955 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le 29 mars 2023 à Mont-de-Marsan (Landes), le 17 avril 2003 à Bordeaux (Gironde), et le 30 avril 2005 à Agen (Lot-et-Garonne). Mais, « climatologiquement », sur la France métropolitaine, ces 30°C sont normalement franchis… entre la mi-mai et la fin juin, rappelle l’organisme météo.

Ce sera pourtant vraisemblablement le cas, ce samedi 6 avril 2024, dans certains secteurs du sud-ouest, d’après les modèles météo, notamment près des Pyrénées, avec un « effet de Foehn ». Car le vent d’Autan (en provenance du sud-est) va se lever dans le sud-ouest.

Une remontée chaude en provenance d’Afrique…

À partir de ce jeudi soir, 4 avril, une remontée chaude en provenance du Sahara commencera à influencer la France. Et la température de cette masse d’air sera exceptionnellement élevée pour la saison, atteignant sans doute des records pour un début de mois d’avril.

Les différences de températures entre jeudi et vendredi (glissez votre doigt ou souris sur la barre au milieu) :

Et la situation sera remarquable, surtout, durant cette journée du samedi 6 avril 2024 alors qu’une dépression très creuse circulera vers l’Irlande, propulsant davantage encore cet air chaud venu d’Afrique vers la France dans un processus de « pompe à chaleur », explique, sur actu.fr, le météorologue Yann Amice.

Ce vendredi 5 avril, la douceur va se propager : les 25 °C seront sans doute atteints dans le sud-ouest mais également en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Centre-Val de Loire, voire en Franche-Comté et en Alsace. Près des Pyrénées, c’est la barre des 30 °C qui pourrait être atteinte, avec 26 à 27 °C au sud de la Garonne. Et les températures monteront encore d’un cran samedi, pour ce qui semble être le pic de cette séquence chaude au niveau national.

XXXX
Les différences de températures entre jeudi et samedi (©WeatherNCo avec Meteologix )

…Mais du sable du Sahara pourrait voiler le ciel

Samedi, les températures pourraient dépasser 25°C sur de nombreuses régions, et même atteindre localement 30°C dès ce début avril, donc.

« Oui, il fera chaud, une chaleur hors saison, la température de la masse d’air, que l’on mesure à 1500 mètres d’altitude, sera exceptionnelle (+20 °C), mais il faudra aussi surveiller le sable du Sahara qui remontra dans le même temps sur la France et pourra voiler le ciel et donc faire descendre un peu le mercure », nuance cependant le météorologue Yann Amice devant les cartes des dernières prévisions, ce jeudi.

XXXx
Le sable devrait faire son retour dans le ciel en France ce samedi 6 avril 2024. (©WeatherNCo avec Meteologix )

Et cette chaleur ne sera pas non plus uniforme sur le pays, puisque la Bretagne, le Cotentin, l’ouest des Pays-de-La-Loire ou encore le golfe du Lion demeureront à l’écart avec des températures plus tempérées en cette fin de semaine.

Attention aux orages à la fin du week-end et lundi

La suite ? Ce pic de chaleur sera de courte durée. Les températures vont commencer à baisser dès dimanche dans le sillage d’une dégradation pluvio-orageuse, anticipe Météo France. Une tendance orageuse qui devrait se maintenir lundi.

Le mois de mars qui vient de s’achever a déjà été marqué par de nombreuses vagues de chaleur tout autour de la planète, particulièrement notables en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est.

En cause, évidemment, les effets du réchauffement climatique induit par les activités humaines. Mais à cela s’ajoute un élément plus conjoncturel : le phénomène El Niño. Cet épisode climatique régulier qui arrive tous les 2 à 7 ans se caractérise par une montée de la température de l’eau à la surface d’une partie de l’océan Pacifique. Il a pour conséquence une augmentation de la température globale de la planète, ce qui multiplie les sécheresses et les inondations dans certaines régions du monde. Il devrait cependant s’achever vers les mois de juin-juillet 2024.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *