En ce moment

Titre

Artiste

[qt-onairmini]

[qt-onairmini]


quand un faux site de recrutement usurpe l’identité du ministère français des Armées

Écrit par le 28 mars 2024


[ad_1]


Alexandre Bozio avec AFP

Enregistré le 15 mars, un faux site internet a utilisé l’identité visuelle du ministère des Armées pour encourager les Français à s’engager en Ukraine pour combattre la Russie. Même si aucune piste n’a directement été évoquée officiellement, cette opération de désinformation porte la signature des services pro-russses.

C’est ce qui s’appelle de la désinformation pure et simple. Le ministère français des Armées a dénoncé ce jeudi sur X (ex-Twitter) un site internet qui usurpait son identité en utilisant le logo officiel du ministère et qui invitait les Français à « s’engager en Ukraine ». Le faux site en question encourageait les volontaires à donner leurs coordonnées pour qu’ils soient recontactés ultérieurement. Cette méthode peut aussi laisser présager une réutilisation de ces données personnelles à des fins malveillantes.  

La signature des pro-russes

Cette opération ressemble particulièrement à des actions attribuées à des groupes pro-russes. À noter que le Kremlin a récemment annoncé l’envoi de 2.000 soldats français en Ukraine, une information, là encore, rapidement démentie par le gouvernement français à travers un communiqué. « La manœuvre orchestrée par Serguey Naryshkin, directeur du renseignement étranger russe, illustre une fois de plus l’utilisation systématique de la désinformation par la Russie. Nous considérons ce type de provocation comme irresponsable ».

Selon nos confrères de BFMTV, le faux site a été enregistré le 15 mars dernier, soit quelques heures après l’interview télévisée donnée par Emmanuel Macron durant laquelle il « assumait » la possibilité d’envoyer des soldats occidentaux en Ukraine. Sur la page en question, on pouvait aussi trouver des éléments mensongers sur des potentielles récompenses pour les soldats volontaires comme « une remise de 100% sur les services funéraires », une prime « de 1 million d’euros à la famille en cas de décès », ou encore un salaire de « 5.000 euros bruts par mois ». Il était aussi possible de se renseigner sur le profil de 70 faux soldats disposés à discuter avec les volontaires. 

Même si officiellement aucune piste n’était évoquée par le ministère des Armées, un haut responsable français a indiqué à l’AFP qu’il portait « la marque d’un dispositif russe ou pro-russe, dans le cadre de la campagne de désinformation selon laquelle l’armée française se préparerait à envoyer des hommes en Ukraine. Tout converge : le narratif, la méthode. Il y a une manœuvre », a-t-il ajouté sous couvert de l’anonymat. Le site a été désactivé par les services français et le ministère a tenu à préciser que l’adresse http://sengager.fr est la seule valide pour s’engager dans l’armée de Terre.



[ad_2]

Source link


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *