En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


Vin : Sereine Chablisienne | Les Echos

Écrit par le 29 mars 2024



On ne se méfie jamais assez de l’eau qui dort. Au beau milieu de ce mois diluvien, gonflé de pluies torrentielles, perdant tout son calme, irascible soudain, le Serein est sorti de son lit, inondant Chablis et Chablisiens, noyant rues de ville et rangs de vignes. Longtemps que l’Yonne n’avait pas vu cela. Les plus jeunes se souviennent des débordements de 2016 et ceux qui ont de la mémoire de la grande marée de 2001.

Hormis ces accès de colère, cependant, le Serein se tient. Chablis aime son Serein, pacifique cours d’eau qui coupe son vignoble en deux rives d’égale estime – ou presque. Une droite, regardant la rivière au sud-ouest, avec sept fameux grands crus et seize premiers. Une gauche, riche de 24 climats perpendiculaires à la rivière, couchés vers le levant.

Douceur minérale

Le Serein est à Chablis ce que la Gironde est à Bordeaux. Aussi, comme un chaleureux hommage à la fraîcheur humide de la bénéfique rivière, La Chablisienne, une cave coopérative centenaire qui ne s’est jamais si bien portée, a donné à l’une de ses jolies cuvées le doux nom de La Sereine. Cela va fort bien à cette composition, assemblage de plusieurs villages du vignoble – à 90 % identiques chaque année -, dont le millésime 2019 confirme le caractère énergique et minéral. Bien sûr, La Sereine dévoile des notes légères d’agrumes et même une pointe d’exotisme, mais pour peu qu’il ne soit pas servi glacé, c’est une douceur minérale, une texture délicate qui l’emporte, empreinte des beaux argilo-calcaires de la région.

Une fois encore, La Chablisienne montre avec cette cuvée sa capacité à proposer des chablis de grande qualité à des prix parfaitement accessibles. C’est cette ligne de conduite constante qui fait le succès insolent de cette union de quelque 200 vignerons, représentant 1.200 hectares de vignes. Quand les vins des stars de l’appellation se négocient parfois, sur réservation, aux prix de grands meursaults, Damien Leclerc, lui, garde les pieds sur terre et les mains dans le raisin – et pas qu’au sens figuré. Depuis quatre-vingts ans, il n’est que le quatrième à diriger La Chablisienne. Si cette stabilité n’est pas un signe de sérénité…

La Sereine 2019, La Chablisienne, chablis. 12,75 € la bouteille. chablisienne.com



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


seize − 12 =