En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30

Emission en cours

RENCONTRE

17:00 18:30


Nous avons testé « Le Mas Re.Source » dans le Gard

Écrit par le 30 mars 2024



A la frontière de l’Ardèche, cet ancien relais de poste XVIIIe s’est mué en une maison et table d’hôtes ressourçante, à quelques tours de roue de Montclus, l’un des plus beaux villages de France, et de la Fondation Anselm Kiefer.

Cinq chambres contemporaines ont été aménagées, avec goût et créativité.

Cinq chambres contemporaines ont été aménagées, avec goût et créativité.© Mr. Tripper

Le concept. Lové au coeur de la vallée de la Cèze où bastides, chapelles et dolmens sont légion, le bien nommé « Mas Re.Source » invite au lâcher-prise. Réhabilité par deux collectionneurs de photos – Marc Etienne, ex-publicitaire, et Rémy Coussedière, ancien steward sur Air France -, ce corps de ferme posé au milieu d’un domaine de trois hectares s’est offert une spectaculaire cure de jouvence, à l’issue de quatorze mois de travaux, menés tambour battant.

Meubles chinés et pièces des grands designers du XXe siècle ornent les lieux.

Meubles chinés et pièces des grands designers du XXe siècle ornent les lieux.© Mr. Tripper

« Préservée, la nature à la fois brute et sauvage nous a tout de suite aimantés », avouent les maîtres des lieux, qui ont passé cinq mois dans la région pendant le confinement. De retour à Paris, changer de vie leur est apparu comme une évidence pour se reconnecter à ces paysages puissants, émaillés de vignes, de champs de lavande et de gorges taillées dans le calcaire.

La collection de photos contemporaines des propriétaires se déploie dans les chambres, et jusque dans les salles de bain.

La collection de photos contemporaines des propriétaires se déploie dans les chambres, et jusque dans les salles de bain.© Mr. Tripper

L’hôtel. Epaulés par l’architecte italienne Lucilla de Montis, les propriétaires ont déployé une énergie folle pour mener à bien ce projet herculéen, devenu celui d’une vie. Et réveiller cette propriété en lui redonnant du lustre, du cachet et surtout de la modernité, sans gommer les stigmates du passé. Avec un goût fou et une créativité bien maîtrisée, ils ont aménagé dans le bâtiment principal cinq chambres contemporaines et percé de larges fenêtres pour embrasser le ciel et les collines environnantes. Dans chacune d’elles – structurée autour de leur collection de photos contemporaines – meubles chinés lors de la célèbre brocante de Barjac conversent avec des pièces signées des plus grands designers du XXe siècle : Eames, Rietveld ou encore Le Corbusier…

Le jardin méditerranéen compte 2.000 espèces de plantes.

Le jardin méditerranéen compte 2.000 espèces de plantes.© Mr. Tripper

Avec le même souci du détail, ils ont aussi semé dans le jardin méditerranéen en restanques plus de 2.000 espèces de plantes peu gourmandes en eau, reconstruit les murets en pierres sèches et creusé dans la roche un bassin de nage gris tourterelle qui toise le mont Ventoux. Autant dire qu’ici les heures s’égrènent avec jubilation entre la visite de la Fondation Anselm Kiefer (sur rendez-vous), de la Chartreuse de Valbonne, les baignades dans la Cèze et la découverte du patrimoine gastronomique que Marc, fin cuisinier, twiste avec audace et panache.

Sylvie Wolff

Le bassin de nage, d'où on contemple le mont Ventoux.

Le bassin de nage, d’où on contemple le mont Ventoux.© Mr. Tripper

Combien : à partir de 180 € avec le petit-déjeuner. Deux maisons d’hôtes indépendantes sont aussi à louer.

C’est où : 1328, chemin du Terme, 30630 Montclus. www.masresource.fr

L'aménagement a été mené avec l'architecte italienne Lucilla de Montis.

L’aménagement a été mené avec l’architecte italienne Lucilla de Montis.© Mr. Tripper



Source link

Donnez une note

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quinze − 13 =


Continuer la lecture